30/11/2007

Uccle: parc de Wolvendael.


Agrandir le plan

Le parc de Wolvendael, déjà cité en 1209, occupe un versant très accidenté de l'ancienne vallée de l'Ukkelbeek et est limité par deux voiries très anciennes, le Dieweg et le Crabbegat. Le nom "Wolvendael" signifie "vallon au tournant".

IMG_5552a [Web]

Le domaine appartint à plusieurs familles illustres sous différents régimes: les Fricx, Fraula, Vanderborght, Looz-Corswarem, Coghen, Balser et Janssen. En 1763, les Vanderborght y firent construire une vaste maison de campagne, la plus grande de Uccle à l'époque. Jacques Coghen, premier ministre des finances de la Belgique indépendante et le baron Léon Janssens (1849-1923) agrandirent et aménagèrent le domaine qui comportait alors un vaste jardin à la française, occupé aujourd'hui par le service des plantations de la commune.

IMG_5571a [Web]

Afin d'éviter le morcellement de la propriété entre ses héritiers, le baron Janssens négocia le rachat du domaine par la commune, ce qui fut réalisé en 1920. Ce parc paysager à l'anglaise aurait aujourd'hui besoin d'une restauration qui pourrait rajeunir ses plantations, rétablir l'étang dans sa partie basse et permettre l'accès à son ravin déstabilisé.

IMG_5580 [Web]

Le château de Wolvendael fut construit vers 1763 par les Vanderborght dans le style classique. La bâtisse fut agrandie par la famille Janssens vers 1911 par la construction d'une nouvelle aile qui détruisit sa parfaite symétrie.

Le château fut témoin de deux mariages illustres: en 1826, celui de la princesse Caroline de Looz-Corswaren et de Don Jose-Mariano de la Riva-Aguero, premier président éphémère du Pérou et, en 1877, de Laure Mosselman du Chenoy et de Don Beniamino Ruffo di Calabria, grands-parents de S.A.R. la Reine Paola.

Sur le pignon du château, un banc en pierre a été placé à la mémoire du peintre Guibert (1876-1933).

IMG_5554a [Web]

Le théatre de verdure est composé d'une vaste pelouse pour accueillir les spectateurs face à une estrade soutenue par un enrochement. Derrière, la Bergerie sert de local aux artistes.

IMG_5562 [Web]

En 1909, Léon Janssens transporta dans sa propriété le pavillon Louis XV construit au XVIIIe siècle à Amsterdam par Aron de Joseph de Pinto. Un vaste perron de 6 marches y fut ajouté. Le dôme de plomb est orné d'un mascaron et les salons intérieurs sont décorés dans le style de versaillais.

IMG_5560 [Web]

La margelle du puit d'apparat était jadis ornée de quatre reliefs dont il n'en subsiste que deux: l'un représente un enfant de profil maniant une flèche; l'autre un enfant de face avec un couteau dans la main droite et un renard couché à ses pieds.

IMG_5576a [Web]

L'Allégorie du Printemps, située juste à côté du château, est un bas-relief de 4 mètres réalisé en 1924 par Frans Huygelen pour orner le jardin d'hiver d'un riche anversois et racheté par des admirateurs du sculpteur pour être replacé à Uccle en 1953. A gauche, L'Eveil du Printemps est symbolisé par une jeune femme réveillée par des bambins. Ce panneau est suivi de la Vie en Fleurs et de l'Adieu. L'oeuvre a été restaurée en 1990 suite à un acte de vandalisme.

IMG_5621 [Web]

Cachée près du local des seniors, la statue en bronze de la Gitane représente une femme dansant.

D'autres statues se trouvant jadis dans le parc ont été déplacée dans le hall du centre culturel voisin afin de les soustraire au vandalisme. Il s'agit de L'oie caroncule du Japon de Paul Hanrez (1962) et Tintin et Milou de Nat Neujean sur une idée de Max De Broux (1976).

IMG_5615 [Web]

L'authentique chemin creux du Crabbegat, le "trou aux crabes", est l'un des derniers en région bruxelloise. Il a été formé par l'érosion naturelle de l'ancien massif du Wolvenberg dont il ne subsiste aujourd'hui que le parc de Wolvendael. Le Crabbegat débouche dans le vallon de l'Ukkelbeek, un ancien ruisseau qui coule aujourd'hui dans les égoûts de l'avenue De Fré. Le caractère sauvage de l'endroit a longtemps inspiré les artistes locaux.

IMG_5605 [Web]
Le pont rustique du Crabbegat permettait au personnel du château de rejoindre les maisons ouvrières voisines du Kamerdelle.

IMG_5588 [Web]

Le parc est traversé par plusieurs ravins naturels qui lui donnent un cachet tout à fait rustique mais qu'il est interdit de parcourir en raison des risques d'affaissement des talus et de la chute des arbres.

IMG_5599 [Web]
A l'entrée du chemin du Crabbegat, le Vieux Cornet, dont la tour date du XVe siècle, est le plus vieux bâtiment de Uccle avec la chapelle Notre-Dame des Affligés de la rue de Stalle. Le corps de logis a été ajouté en 1748 mais a subit d'importantes modifications. Le bâtiment a été classé en 1973.

IMG_5597 [Web]

Ce bâtiment dépendait de la Vénerie de Boistfort et du tribunal des Grands Chiens qui traitait de délis de chasse en forêt. Le cornet des rabatteurs avec un millésime de 1570 figure sur le pignon de la tour; il a donné son nom au bâtiment qui, au XIXe siècle devint l'Hôtel du Cornet dont la guinguette attirait pas mal d'artistes. Des ancrages figurant la date de 1570 figurent également dans la façade de l'avenue De Fré.

IMG_5598 [Web]

Dans le mur extérieur de l'orangerie, à l'angle de l'avenue De Fré et du Crabbegat, un bas relief de 1927 évoque la mémoire de Charles de Coster, auteur de Thyl Ulenspiegel qui est sensé avoir rencontré ici des aveugles.

IMG_5606 [Web]IMG_5609 [Web]

Le Crabbegat et le Vieux Cornet, hier et aujourd'hui.


Retrouvez toutes les photos du parc de Wolvendael dans un diaporama.

18:30 Écrit par Luckybiker dans Parcs | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : uccle, chateau, pont, pavillon, bas-relief |  Facebook |

Commentaires

connatoire boo travaille mercii

Écrit par : du fOu | 02/05/2010

connar aller vous faire foutre votre travaille est super beurk faite beaucoup mieux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je vous donne 0 sur 100 sal con va !!!!!!!

Écrit par : le con | 02/05/2010

merda to dia merad do via delle a arte via taatra pua couilla

Écrit par : Du con | 02/05/2010

Les commentaires sont fermés.