20/12/2007

Poitiers: église St-Hilaire-le-Grand.

Inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco, l'église Saint-Hilaire-le-Grand date du XIe siècle et est un des plus grands monuments de l'art roman.

IMG_4228a [Web520]

L'ensemble est un peu disparate en raison des reconstructions successives de l'édifice après plusieurs incendies. Construit sur les vestiges d'un premier sanctuaire du VIe siècle, l'église actuelle est composée d'un clocher du XIe siècle et d'une nef du XIIe siècle.

Extérieur.

IMG_4219 [Web520]

Extérieurement, le chevet constitue très certainement sa plus belle partie. On y voit en effet l'ensemble des chapelles qui sont greffées sur le transept et le déambulatoire. 

IMG_4221 [Web520]

Les colonnes qui ornent ces chapelles sont ornées de chapiteaux très ouvragés qui supportent des corniches ornées de têtes de chevaux, de monstres et de feuillages.

Intérieur.

IMG_4196 [Web520]

Au XIe siècle, les trois nefs initiales de St-Hilaire étaient couvertes d'une charpente en bois. En raison des risques d'incendie que cela représentait, il fut alors décidé de remplacer cette charpente par des voûtes en pierre.

IMG_4187 [Web520]

La construction de ces voûtes nécessitait de renforcer l'édifice. De nouvelles colonnes divisèrent donc les bas-côtés de l'église en deux nefs. Les bas-côtés de gauche englobèrent ainsi le clocher dont le rez-de-chaussée devint une vaste salle aux colonnes massives.

IMG_4210 [Web520]

Dans la nef centrale, on ajouta de chaque côté une rangée de colonnes qui déboublèrent les colonnes existantes afin de supporter les coupoles sur pendentifs. Globalement, l'église fut donc divisée en sept travées au lieu des trois initiales.

IMG_4185 [Web520]

La construction des voûtes eut aussi pour conséquence d'abaisser la hauteur de la nef, le transept et le choeur étant dorénavant beaucoup plus hauts.

Egl St Hilaire le Grand-Chapiteau Mort de St Hilaire XIeS [Web520]

Dans l'avant-coeur, on remarque à gauche une colonne dont le chapiteau représente la mise au tombeau de saint Hilaire.

IMG_4197 [Web520]

Le choeur est séparé du déambulatoire par une série de huit colonnes formant demi-cercle.

IMG_4195 [Web520]

On observe dans le choeur les fresques de l'Apocalypse et, dans les absidioles d'autres fresques relatant quelques épisodes de la vie des saint Martin et de saint Quentin.

IMG_4199 [Web520]

Dans le mur extérieur du déambulatoire, juste dans l'axe du sanctuaire, se dresse une originale statue de la Trinité où Dieu le Père est représenté avec une tiare et montre son fils sur la croix avec au-dessus la colombe du Saint-Esprit.

IMG_4208 [Web520]

Dans la crypte, les reliques de saint-Hilaire sont contenue dans un coffret du XVIIe siècle.

IMG_4193 [Web520]

Saint Hilaire. 

Saint Hilaire, fêté le 14 janvier, est né à Poitiers vers 301, 310 ou 320. Ses parents étaient païens. Suite à la formation littéraire qu'il reçu, Hilaire s'intéressa aux auteurs grecs et fut ainsi amené à devenir chrétien puis confesseur et docteur de l'Eglise. Bien que marié et père d'une fille, il fut élu évêque de Poitiers.

IMG_4192 [Web520]

Saint Hilaire encouragea notamment saint Martin à faire ses débuts monastiques à Ligugé. Préoccupé du problème de la destinée, saint Hilaire raconta lui-même qu'il fut très impressionné par le prologue de l'Evangile de saint Jean qui expose que le Verbe s'est fait homme pour nous rendre fils de Dieu.

Suite à l'influence des hérétiques aryens, Hilaire subit cinq année d'exil en Phrygie, de 356 à 361, avant d'être rappelé dans ses fonctions d'évêque à la mort de l'empereur aryen Constance. Son exil en Phrygie lui permit d'enrichir da théologie au contact des prêtres grecs.

Il mourut le 14 janvier 368. En 1850, le Pape Pie IX lui octroya le titre de Docteur de l'Eglise en raison de son ouvrage intitulé "Sur la Trinité".

IMG_4188 [Web520]

Saint Hilaire est traditionnellement représenté dans sa tenue d'évêque, avec mitre et crosse et porteur d'un livre. Parfois, il écrase de ses pieds des serpents, symboles des hérétiques: Hilaire symbolisa, en Gaule, la lutte contre l'arianisme. Il est invoqué pour les affections rhumatismales, les maladies nerveuses et un type de paralysie nommé "mal St. Hilaire".

 

18:15 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : poitiers, roman, hilaire, saint |  Facebook |

Commentaires

Olala, ça m'énerve tout cet art !

Écrit par : Mlle | 04/03/2009

Les photos les plus intéressantes et les explications sur cette architecture complexe les plus claires
Bravo

Écrit par : Lalanne | 22/11/2011

Les commentaires sont fermés.