19/02/2009

Reims: le sacre des rois de France

IMG_0333 [Web520]

IMG_0343 [Web520]

En référence au baptême de Clovis par saint Remi, les rois de France prirent progressivement le chemin de Reims pour être sacrés par l'archevêque avec le baume de la Sainte Ampoule. 

Dans la civilisation chrétienne de l'époque, tout pouvoir est entre les mains de Dieu qui en délègue une partie à un homme. « Le roi est le lieutenant de Jésus-Christ au temporel comme le sont au spirituel le pape et les évêques ». Par le sacre, il reçoit les grâces nécessaires pour accomplir sa mission : gouverner, c'est servir. 

IMG_0342 [Web520]

IMG_0346 [Web520]

L'onction d'huile sainte identifie le roi de France aux rois d'Israël et particulièrement à David. Il est par excellence le souverain de la Nouvelle Alliance qui doit conduire un autre peuple élu, celui des Francs. 

A partir de 1027, tous les rois furent sacrés à Reims, sauf Louis VI et Henri IV. Après la Révolution, seul Charles X y reçut les onctions en 1825. 

On se souvient, en 1226, du sacre de Saint Louis dans la cathédrale actuelle en construction ; le jeune roi avait 12 ans. 

L'un des sacres les plus célèbres fut, en 1429, celui de Charles VII, conduit à Reims par la ténacité de Jeanne d'Arc. 

IMG_0349 [Web520]

IMG_0382 [Web520]

IMG_0332 [Web520]

Pour la cérémonie, tous se rassemblent de bon matin dans la cathédrale. La main sur l'Evangile, le prince s'engage par serment à respecter le droit et la justice, à défendre la veuve et l'orphelin. Par la remise des éperons et de l'épée, il devient le premier des chevaliers. 

La grande prière qui suit et les neufs onctions consacrent le roi. Il reçoit les insignes de la royauté : le manteau et l'anneau, le sceptre et la main de justice. Puis, c'est le couronnement et l'intronisation, l'hommage des pairs et la liesse populaire.

IMG_0353 [Web520]

IMG_0354 [Web520]

IMG_0372 [Web520]

18:15 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : reims, cathedrale |  Facebook |

Commentaires

...

Écrit par : lola | 16/04/2009

Les commentaires sont fermés.