07/06/2009

Saintes: le moulin d'Hondzocht

IMG_3017 [Web520]

Ce moulin se trouve à une centaine de mètres à droite de la chaussée reliant Hal à Enghien, juste à la frontière linguistique sur le territoire de Sainte (Tubize), mais à proximité du hameau de Hondzocht qui dépend de la commune de Lembeek.

Situé à une altitude de 87 mètres, sa situation domine la vallée de la Senne et de la Senette.

Certains documents datent parfois erronément ce moulin de l'année 1500. Il s'agit d'une confusion avec un autre moulin, aujourd'hui disparu, qui appartenait au seigneur de Saintes et dont l'existence est attestée dès le XIVe siècle. Le moulin d'Hondzocht a été construit en 1775.

Ce moulin à trois étages de brique, du type tour, est parfois appelé moulin de Labaque ou de Labacq du nom d'une ferme voisine qui date de 1779. Il est bâti sur un tertre en maçonnerie et est couronné d'une élégante calotte tournante qui permet d'orienter les ailes en fonction du vent. Le moulin fut classé comme monument par arrêté du 4 avril 1944.

IMG_3018 [Web520]

Le fonctionnement des ailes cessa vers 1950 et le moulin fut ensuite alimenté par un moteur diesel. Restauré vers les années 1960, le moulin était encore utilisé à cette époque pour la mouture du grain.

Le mécanisme d'origine est entièrement conservé et une restauration complète du moulin devrait lui permettre de moudre à nouveau le grain. Gr-ace à sa transformation en musée il pourra prochainement accueillir les collections rurales du musée communal de Tubize.

20:35 Écrit par Luckybiker dans Découvertes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moulin, tubize, saintes |  Facebook |

25/02/2009

Ilôt St-Géry: la Senne en plein coeur de Bruxelles.


Agrandir le plan

La rénovation de l'îlot St-Géry a été terminée en 1990. Il faut y pénétrer par les n°21-23 de la Place St-Géry, juste à côté des Halles et on peut traverser l'îlot jusqu'au n°32 de la rue St-Christophe.
240120091020 [Web520]
Le porche d'entrée de l'îlot St-Géry, à côté du Lion d'Or (n°21-23, Place St-Géry)

Sur la place St-Géry, le Lion d'Or est un ancien relais de poste du début du XVIIe siècle, construction traditionnelle en brique et grès reconstruit dans les années 1980. La porte cochère donne accès à une cour intérieure au fond de laquelle se dresse l'ancienne brasserie et la boulangerie du couvent des Riches-Claires.
240120091022 [Web520]
L'ancienne brasserie et bouolangerie du couvent des Riches-Claires.
240120091023 [Web520]
La terrasse arrière du Lion d'Or.

Sur la gauche, on a la surprise de découvrir l'un des anciens bras de la Senne qui séparait deux îles et passait sous le bâtiment de la brasserie et de la boulangerie. Il s'agit en fait d'une reconstitution: si les murs sont authentiques, le fond du cours d'eau est artificiel et la rivière ne coule plus.

240120091026 [Web520]
La Senne en plein coeur de Bruxelles, sous la boulangerie et la brasserie de l'ancien couvent des Riches-Claires.

Le bâtiment au-dessus de la Senne est de style néo-classique et enjambait la rivière qui coulait ici à l'air libre. Sa restauration a permis de mettre au jour les traces des quais et du lit de la rivière et de reconstituer ceux-ci sur quelques mètres.

En passant par la galerie sous le bâtiment, on atteint une seconde cour et, en obliquant vers la droite, on découvre l'autre extrémité de l'ancien cours d'eau après son passage sous le bâtiment.

240120091034 [Web520]
La Senne à sa sortie après son passage sous les bâtiment du couvent des Riches-Claires

240120091035 [Web520]
Les nouveaux logements forment un ensemble souvent appelé "Les Riches Claires" en référence au couvent voisin supprimé à la fin du XVIIIe siècle.
240120091031 [Web520]
L'ancienne brasserie et boulangerie du couvent des Riches-Claires sous laquelle passait la Senne.

19:00 Écrit par Luckybiker dans Découvertes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : bruxelles, senne, riches-claires, st-gery |  Facebook |

09/04/2008

L'art sous le périphérique bruxellois.

Dans le Parc des Etangs à Anderlecht, sous le périphériques, des artistes ont décoré les piliers des ponts autoroutiers. Une véritable galerie d'art contemporain qu'il faut découvrir et redécouvrir... car ces fresques évoluent souvent dans le temps et sont recouvertes par d'autres oeuvres qui viennent les remplacer.

 

Etangs 030 [Web520]

Etangs 031 [Web520]

Etangs 032 [Web520]

 

Etangs 033 [Web520]

 

Etangs 034 [Web520]

 

Etangs 035 [Web520]

 

Etangs 036 [Web520]

 

Etangs 037 [Web520]

 

Etangs 038 [Web520]

 

Etangs 039 [Web520]

 

Etangs 044 [Web520]

 

Etangs 046 [Web520]

 

Etangs 040 [Web520]

 

Etangs 042 [Web520]

 

Etangs 041 [Web520]

 

Etangs 043a [Web520]

 

 

Etangs 049 [Web520]

Etangs 048 [Web520]

Etangs 051 [Web520]

 

Etangs 047 [Web520]

 

Etangs 050 [Web520]

 

Etangs 052 [Web520]

 

Etangs 054a [Web520]

 

Etangs 055a [Web520]

 

Etangs 056 [Web520]

 

Etangs 057 [Web520]

 

Etangs 067 [Web520]

 

Etangs 068 [Web520]

 

Etangs 065 [Web520]

 

Etangs 053a [Web520]

 

Etangs 066 [Web520]

 

Etangs 045 [Web520]

20:15 Écrit par Luckybiker dans Découvertes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tags |  Facebook |

12/02/2008

Rebecq: le Petit Train du Bonheur et la Vallée des Oiseaux

train
L'ancienne ligne de chemin de fer qui était exploitée entre Braine-le-Comte et braine-l'Alleud fut désaffectée en 1961 et démontée trois ans plus tard. La section entre Tubize et Quenast ayant été maintenue, l'idée naquit alors de créer un train touristique entre Rebecq et Rognon, section dépourvue de rail.

Le Rail Rebecq Rognon - en abrégé le R.R.R. - exploite ainsi depuis 1977 un petit train touristique sur les anciennes lignes 115 et 123.

Le "Petit Train du Bonheur" permet ainsi de découvrir la Vallée des Oiseaux, autrement dit la vallée de la Senne qui traverse ici un endroit plein de romantisme et de charme que l'on peut découvrir du haut des Cinq-Ponts du chemin de fer. Cette région vallonnée est assez typique du Brabant wallon avec ses grandes fermes entourées de prés parcourus de rivières sinueuses bordées de peupliers...

Rebecq 087 [Web520]Pont en brique sur la Senne, près de Rognon.

Rebecq 088 [Web520]
Le Bloc U, l'atelier du "Petit Train du Bonheur".

Rebecq 091 [Web520]
Pont en pierre sur la ligne Rebecq-Rognon.

Rebecq 093 [Web520]
Pont en pierre sur la ligne Rebecq-Rognon.

Rebecq 095 [Web520]
Vue vers la ferme Haute Cabbecq.

Rebecq 096 [Web520]

En direction de Rebecq.

Rebecq 098 [Web520]

La Senne bordée de peupliers.

Rebecq 106 [Web520]

La ferme de Haute Cabbecq et ses paturages en bord de Senne.

Rebecq 134 [Web520]

Les 5 ponts au dessus de la vallée de la Senne.

Rebecq 112a [Web520]

Vue du sommet des 5 ponts vers la ferme de Haute Cabbecq.

Rebecq 115a [Web520]

La Vallée des Oiseaux vue du haut des 5 ponts.

Rebecq 121a [Web520]
La Vallée des Oiseaux vue du haut des 5 ponts.

Rebecq 142a [Web520]

Méandre de la Senne dans la Vallée des Oiseaux.

Rebecq 145 [Web520]

Peupliers en bord de Senne.

Rebecq 149 [Web520]

La ferme de Haute Cabbecq.

18:45 Écrit par Luckybiker dans Découvertes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : train, vallee, rebecq, senne |  Facebook |

28/01/2008

Norvège: le Trollstigen.

trolls [Web520]

Lieu touristique renommé de Norvège, la route des Trolls - la fameuse Trollstigen ou route 63 - fut ouverte en 1936 après 8 années de travaux. Elle grimpe lentement par la vallée d'Andalsnes puis, par 11 virages très serrés et une route étroite, rejoint un plateau situé au sud de la vallée d'Andalsnes.

 
Agrandir le plan

Timbre0002 [Web520]

Ce trajet n'est en général pratiquable que de mai à octobre et fermé en raison de la neige pendant une grande partie de l'année. La route, bordée de nombreux cairns en pierre, est étroite mais pourtant parcourue par de nombreuses voitures, mobil-homes et autocars touristiques.

PI3928-hr [Web520]

Les pics rocheux de Kongen et Bispen dominent la route. Vers le sommet, la cascade Stigfossen dégringole dans la vallée sur une hauteur de 320 mètres. Les 11 lacets de l'ascension peuvent être contemplés d'une terrasse qui se trouve un peu à l'écart d'un parking.

the-troll-ladder-from [Web520]

L'ascension est bien connue des cyclistes. Sur 18km, on passe d'une altitude de 50 mètres à 850 mètres, soit une pente moyenne de 4,4%, ce qui à première vue ne paraît pas excessif. Mais il ne faut pas oublier que dans les lacets, la pente est en moyenne de 8 à 9%. Les habitués des cols alpins ou pyrénéens ne devraient cependant pas trouver cette ascension trop difficile.

troll-ladder-from-bottom [Web520]

Liens:
http://www.fjellro.no/index.php?page_id=386
http://www.trollstigen.net/index2.php
http://www.all-free-photos.com/fr/main-fr.php
http://scandinavie2007.free.fr/story08.htm
http://www.pbase.com/baud/image/65160522
http://www.climbbybike.com/fr/ascension.asp?qryMountainID...

troll_route_tesmall [Web520]

18:30 Écrit par Luckybiker dans Découvertes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : norvege, velo, cyclisme, ascension, montagne |  Facebook |

03/01/2008

Pyrénées: les Gorges de l'Enfer.

Mature00Dans les Pyrénées, près d’Etsaut, une falaise abrupte des Gorges de l’Enfer est entaillée par une fabuleuse gouttière creusée à main d’homme…
 

En 1660, Louis XIV décida de créer une véritable marine de guerre. Etant donné les guerres qui dévastaient les régions boisées du nord de la France, on se tourna vers les Pyrénées Occidentales et la vallée de l’Aspe pour développer l’exploitation forestière. Tout un réseau de « chemins de la mâture » fut ainsi créé par les ingénieurs de la marine pour descendre les troncs vers Bayonne.

mature1

Mature01aL’exploitation du bois commença ainsi dès 1677 dans la forêt de Lhers pour connaître son apogée sous Louis XV. La forêt du Pacq, entre Etsaut et Urdos, fut l’une des dernières à être exploitée. Le transport du bois présentait cependant une difficulté dans cette vallée : la traversée du ravin de Sescoué, appelé aussi Gorge de l’Enfer, barré par une falaise abrupte.

  L’ingénieur Paul-Marie Leroy décida donc de creuser à même la roche de cette falaise verticale un chemin de la mâture de 4 mètres de large et de 4 mètres de haut sur plus d’un kilomètre de long.

Ce chemin fut terminé en 1772. L’exploitation de la vallée de l’Aspe se termina 6 ans plus tard par épuisement du bois et il fallu plus de cent ans pour que la forêt repousse.

Mature02aOn imagine mal que cette entaille fut parcourue par des attelages de bœufs descendant des troncs de sapins entiers parfois long de plus de 30 mètres afin de constituer les futurs mâts de la Marine royale. Les troncs étaient ensuite liés pour constituer des radeaux qui flottaient jusqu’au port d’Athas puis ceux d’Oloron et de Bayonne.

Aujourd’hui, ce chemin est parcouru par le GR 10 qui surplombe le vide de 200 mètres pour se diriger vers les lacs d’Ayous.

 




 

 

Liens:

Le chemin de la Mâture : superbe site perso de Thérèse et Denis Vyn avec des photos superbes et des détails sur le port d’Athas et les radeaux de bois http://www.randophoto.com/BearnCheminDeLaMature.html 

A fleur de Pau : photos et cartes http://www.afleurdepau.com/64/mature/site.htm

Randonnées dans les Pyrénées et à l’île de la Réunion : site perso de Bernard Bohn avec photos et itinéraire. http://perso.orange.fr/bernard.bohn/html_montagne/chemin_mature.htmNetRando : itinéraire en format pdf et waypoints pour GPS http://www.netrando.fr/fr/direct/ETSAUT001.htm  mature  

18:00 Écrit par Luckybiker dans Découvertes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, etsaut, enfer, pyrenees, gorges |  Facebook |