15/02/2009

Reims: la cathédrale.

IMG_0196 [Web520]

IMG_0310 [Web520]

La cathédrale, église de l'évêque, s'enracine au cœur d'une ville dont elle partage la destinée. A l'époque gallo-romaine, Reims, appelée Durocortorum, est une importante métropole ; un évéché s'y établit dès le milieu du IIIe siècle. 

L'implantation de la première cathédrale, à l'emplacement actuel, est attribuée à Saint Nicaise qui, frappé par les Vandales, meurt sur le seuil de son église en 407. Devant la façade ouest de cette église, se situe vraisemblablement la baptistère où saint remi baptise Clovis la nuit de Noël 496 (ou plutôt 498/499), fondant ainsi le royaume des Francs sur des bases chrétiennes. En mémoire du sacrement reçu par le premier roi, pendant plus de mille ans, de 816 à 1825, trente quatre souverains reçoivent dans la ville de Reims la grâce de régner en rois très chrétiens. 

IMG_0185 [Web520]Façade du transept nord.

IMG_0186 [Web520]Portail central du transept nord avec, au trumeau, Saint Calixte pape.

IMG_0187 [Web520]
Tympan du portail central du transept nord.

Aux IXe et Xe siècles, cette première église est agrandie par l'adjonction d'un massif occidental et l'édification d'un transept. Au XIIe siècle, un chœur à chapelles rayonnantes et deux tours de façade donnent une ampleur plus imposante encore à la cathédrale qu'un incendie détruit en grande partie le 6 mai 1210. 

Un an plus tard, l'archevêque Aubry de Humbert pose la première pierre de l'édifice actuel, dont l'essentiel est élevé entre 1211 et 1280 environ, sous la direction d'au moins quatre maîtres d'œuvre : Jean d'Orbais, Jean le Loup, Gaucher de Reims et Bernard de Soissons. Cette cathédrale bénéficie des nouvelles techniques de l'architecture gothique en quête de lumière. 

IMG_0189 [Web520]
Saint Calixte pape.

IMG_0188 [Web520]
Détail du tympan au portail central du transept nord.

Aux XIVe et XVe siècles, l'activité du chantier, ralentie par les malheurs du temps (guerres, famine, peste) est épisodique. Un incendie de la charpente en 1481, qui entraîne d'importants travaux dans les parties hautes de la nef et du transept, interdit à jamais l'achèvement des tours. Désormais, Notre-Dame de Reims a la silhouette que nous lui connaissons. 

La guerre de 1914-1918 endommage gravement la cathédrale qui perd une partie de ses vitraux et de sa statuaire. Incendiée puis frappée par les obus, elle est relevée de ses ruines par l'architecte Henri Deneux avec l'aide du mécénat français et étranger auquel reste attaché le nom de John D.Rockefeller. Vingt ans après, l'inauguration solennelle a lieu en juillet 1938. 

IMG_0190 [Web520]

IMG_0191 [Web520]
Groupes de statues encadrant le portail central du transept nord. 

Le 8 juillet 1962, le général de Gaulle et le chancelier Adenauer scellent en cette cathédrale la réconciliation de la France et de l'Allemagne. 

Notre-Dame subit maintenant les assauts des intempéries et de la pollution. Sa vie est menacée à nouveau. Sa statuaire fait l'objet d'importantes restaurations pour que demeure ce joyau de notre art médiéval.

IMG_0192 [Web520]Portail de gauche du transept nord avec, dans l'ébrasement, six statues d'apôtres encadrant le Beau Dieu.

IMG_0194 [Web520]

IMG_0193 [Web520]
Le tympan du portail gauche présente des scènes du Jugement dernier aux pittoresques détails: parmi les damnés du premier registre, on reconnaît un roi, un évêque, un moine et un juge. Au-dessus, les morts se contorsionnent pour sortir de leurs tombes.

18:15 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, cathedrale |  Facebook |

14/02/2009

Reims: Ancien Collège des Jésuites

IMG_0420 [Web520]

IMG_0421 [Web520]

C'est sur l'autorisation de Henri IV que les Jésuites construisirent ce collège en 1606. Ils firent édifier la chapelle sur la place Museux de 1617 à 1678 et les bâtiments qui entourent le cour.

En 1762, à la dissolution de l'Ordre de Jésuites, le collège fut transformé en hôpital. On y visite aujourd'hui le grand réfectoire, la bibliothèque située à l'étage ainsi que des souterrains. Une aile abrite le planétarium et une autre les expositions du Fonds régional d'art contemporain.

Cet ancien collège est fermé pour travaux jusqu'en 2012.

18:30 Écrit par Luckybiker dans Musées | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : reims, college, jesuites |  Facebook |

13/02/2009

Reims: Musée Saint-Remi.

IMG_0471 [Web520]
La cour d'honneur de l'ancienne abbaye Saint-remi, reconvertie en musée, donne accès à un bâtiment à la majestueuse façade Louis XVI.

IMG_0472 [Web520]
La cour d'honneur de l'ancienne abbaye Saint-Remi avec vue vers la basilique Saint-Remi.

Le musée est installé dans les bâtiments de l'ancienne Abbaye Royale de Saint-Remi, classés au Patrimoine Mondial par l'Unesco. Ses très riches collections illustrent l'histoire de Reims et de sa région, de la Préhistoire à la renaissance, dans de vastes salles réparties autour du cloître. 

Les moines bénédictins de l'Abbaye avaient la garde de la Sainte Ampoule apportée, selon la légende, par la colombe du Saint-Esprit à saint Remi lors du baptême de Clovis en 498. 

IMG_0473 [Web520]

 IMG_0475 [Web520]
Le cloître daté de 1709 a été construit sur les plans de Jean Bonhomme et est adossé à la basilique dont les arcs-boutants s'imbriquent dans l'une des galerie de l'abbaye.

Une salle d'histoire militaire rappelle que les bâtiments abbatiaux devinrent hôpital militaire durant les guerres de la Révolution et du premier Empire. La salle capitulaire aux chapiteaux romans et le grand escalier d'honneur de 1778 témoignent du prestige de l'Abbaye Saint-Remi.

IMG_0476 [Web520]
La salle capitulaire.

IMG_0480 [Web520]
Ancien réfectoire des moines regroupant les collections romaines.

IMG_0478 [Web520]
Tombeau de Jovin.

Ce sarcophage en marbre est attribué à Flavius Jovinus qui fut général en chef de l'armée romaine en Gaule sous l'empereur Valentien 1er, au début de l'année 367. Il remporta plusieurs victoires sur les Alamans. Ces victoires lui valurent d'être nommé consul.

C'est à Rome que Jovin fit l'acquisition de ce sarcophage réalisé un siècle plus tôt et qu'il fit resculpter les têtes du cavalier à son image. Jovin, peut-être natif de Reims, y résida et y mourut. Converti au christianisme, il construisit la première église de Reims, saints Agricole et Vital, où son tombeau fut placé.

IMG_0477 [Web520]

IMG_0491_06 [Web520]
Le superbe escalier d'honneur date de 1778 et mène à la galerie où se trouve la série des dix tapisseries de Saint-Remi.

IMG_0491_04 [Web520]

IMG_0491_03 [Web520]
Les dix tapisseries de Saint-Remi furent exécutées de 1523 à 1531. Chacune d'elles se décompose en différents tableaux qui évoquent la vie du saint patron de la ville et les miracles qui la jalonne.

 IMG_0481 [Web520]
Salle gallo-romaine de l'étage.

IMG_0484 [Web520]

IMG_0483a [Web520]

IMG_0482 [Web520]

Cette riche demeure rémoise, édifiée au milieu du XIIIème siècle, avait sa façade ornée de cinq grandes statues représentant le maître de maison (au centre) entouré de quatre musiciens.

On rapproche ces sculptures de l'atelier qui travailla à l'exécution de certaines statues des rois de la cathédrale.

Les "ménestriers" illustrés ici, sont les suivants, de gauche à droite: le joueur de fifre et de tambourin, le joueur de chevrette, le joueur de harpe et le joueur de rebec.

Située au coeur de la ville médiévale, rue du tambour, près de l'hôtel de ville, cette maison fut détruite par les bombardements allemands en 1917; heureusement, l'essentiel des culptures ayant été sauvé, cette reconstruction fidèle de la façade du premier étage a pu être réalisée au musée en 1981 et 1982 avec les éléments d'origine.

IMG_0485 [Web520]
Gargouille en pierre de la cathédrale crachant le plomb fondu de la toiture - Souvenir de l'incendie du 19 septembre 1914.

IMG_0488 [Web520]

IMG_0488a [Web520]
Tympan roman ayant surmonté une fenêtre géminée d'une riche demeure de Reims (vers 1160-1180): les trois scènes représentées passent pour symbolisent la science, la force et l'amour.

IMG_0491_01 [Web520]
La salle consacrée au Reims gothique présente les vestiges de monuments civils et religieux disparus, notamment les éléments sculptés de l'église Saint-Nicaise détruite au XVIIIe siècle.

IMG_0491_02 [Web520]
Culot de retombée de voûte.

 

18:30 Écrit par Luckybiker dans Musées | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, remi, tapisserie, sarcophage |  Facebook |

12/02/2009

Reims: le quartier Saint-Remi.

IMG_0440 [Web520]
Statue de saint Remi baptisant Clovis face aux vestiges de l'église Saint-Julien.

Le quartier Saint-Remi s'est développé sur l'emplacement de l'ancien bourg médiéval implanté autour de l'abbaye et de son église alors située en dehors des remparts de la ville. 

Après la réunification du bourg à la cité au sein d'une grande enceinte commune, ses habitants conservèrent leur particularisme. 

En 1825, invité au sacre de Charles X, Victor Hugo vint visiter ce quartier haut en couleur ; il y rencontra une jolie gitane, Esméralde, et Albert Nicart sonneur de cloches bossu de l'église Saint-Remi surnommé « Quasimodo » qui lui inspirèrent les personnages de son roman « Notre-Dame de Paris ». 

A proximité, les vestiges de l'église Saint-Julien, du XIIe siècle, détruite à la Révolution.

IMG_0441 [Web520]
Parc au chevet de la basilique Saint-Remi et à l'arrière de l'abbaye Saint-Remi.

18:30 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, remi, julien, hugo |  Facebook |

11/02/2009

Reims: le tombeau de saint Remi.

IMG_0454 [Web520] IMG_0457 [Web520]

Le tombeau de saint Remi a été réédifié en 1847 derrière l'autel de la basilique Saint-Remi. Les niches de ce tombeau sont décorées de statues du XVIIème siècle qui proviennent du tombeau précédent. Ces statues représentent saint Remi, Clovis et les douze pairs qui participèrent au sacre.

IMG_0461 [Web520]

IMG_0462 [Web520]

IMG_0463 [Web520]

IMG_0464 [Web520]

IMG_0458 [Web520]

IMG_0459 [Web520]

18:15 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, remi, tombeau |  Facebook |

10/02/2009

Reims: les vitraux de la basilique Saint-Remi.

IMG_0446 [Web520]

 

IMG_0448 [Web520]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0447 [Web520]

 

IMG_0449 [Web520]

 

IMG_0450 [Web520]

 

IMG_0451 [Web520]

 

IMG_0452 [Web520]

18:15 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, remi, vitraux |  Facebook |

09/02/2009

Reims: la basilique Saint-Remi.

IMG_0423 [Web520]

IMG_0437 [Web520]La Basilique Saint-Remi, classée au Patrimoine Mondial par l'Unesco, porte le nom du saint évêque qui baptisa Clovis à la fin du Ve siècle. Cet acte fondateur confirma l'entrée de la France dans la chrétienté.

Saint Remi devint évêque de Reims à 22 ans. Il baptisa Clovis et trois mille guerriers Francs en la fête de Noël 496, en la cathédrale. Il mourut vers 533, âgé de 96 ans (la grande couronne du chœur compte 96 bougies).

IMG_0433 [Web520]

IMG_0443 [Web520]Il fut inhumé ici dans une petite chapelle dédiée à Saint Christophe au milieu des premiers cimetières chrétiens. Très vite, on vint en pèlerinage à son tombeau. Vers l'an 800 est fondé  un monastère bénédictin. Une église est construite où seront inhumés rois et princes carolingiens. 

En 1005, les moines commencent la construction d'une très grande église, mais par manque d'argent il faut modifier le plan en le simplifiant (d'où les asymétries des transepts). L'église abbatiale sera le plus grand édifice roman du nord de la France. 

IMG_0444 [Web520]

IMG_0445 [Web520]En 1049, la basilique est consacrée par le pape Saint Léon IX le 1er octobre : il nous en reste les murs des nefs et des transepts, les absidioles et la tour Nord. Elle était alors couverte d'un plafond de bois. 

A partir de 1162, la façade occidentale et le chevet sont reconstruits dans le style du premier art gothique. En fait, de 1170 à 1180, on construit le chœur dans le style ogival de l'époque, on allonge les nefs de deux travées (à la place de l'ancien narthex) et on remplace les plafonds de bois par des voûtes. 

IMG_0455 [Web520]

IMG_0453 [Web520]Endommagée en partie lors de la Première Guerre mondiale, elle fut restaurée à l'identique. La vieille basilique a perdu presque toutes ses richesses mais elle a gardé le corps du Saint Evêque dans son tombeau derrière le maître-autel. 

Riche d'une collection de vitraux médiévaux, elle abrite toujours le tombeau de saint Remi, cher aux pèlerins. 

Elle a été pourvue du titre honorifique de basilique au XIXe siècle.

 IMG_0466 [Web520]

IMG_0467 [Web520]

IMG_0468 [Web520]

IMG_0469 [Web520]

18:45 Écrit par Luckybiker dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : remi, reims |  Facebook |