02/01/2008

Alost: le centre ville et les espaces verts périphériques


Agrandir le plan
 

1.

Départ au parking du cimetière (Kerhoflaan). Emprunter le sentier à droite du portail de l’entrée du cimetière et longer vers la gauche la prairie et l’arrière des jardins. On rejoint la Sint-Jobstraat que l’on emprunte sur la gauche
 

2.

On passe devant la chapelle blanche de Saint Job avant d’atteindre le château de Regelsbrugge que l’on aperçoit sur la gauche.
 

3.

Face au château de Regelsbrugge, on oblique vers la droite et on emprunte l’ancienne drève du château, bordée de hêtres. On oblique à droite dans le Marktweg et on rejoint la Karel van de Woestijnestraat qui débouche sur la Kapucijnenlaan, sorte de boulevard périphérique
 

4.

On traverse la Kapucijnenlaan pour rejoindre la Beekveldstraat qui longe l’ancien site des Filatures Impériales. On oblique à gauche dans la Sint Job Kalfstraat avant d’obliquer à gauche dans la Keizerlijk-Plein.
 

5.

On longe la Keizerlijk-Plein plantée d’arbres (ancienne Place Impériale à l’époque napoléonienne) et on oblique à droite dans la Boterstraat qui conduit au Hopmarkt. On continue tout droit par la Sint-Jorisstraat, une ruelle piétonne qui débouche dans la Zoutstraat et se prolonge tout droit par la Sluierstraatje qui conduit jusqu’à l’église Saint-Martin.
 

6.

On oblique à gauche dans la Kerkstraat pour rejoindre la Grand Place dominée par la Maison échevinale (ancien hôtel de ville du XIIIe siècle), le beffroi (terminé en 1460) et la Gebiedshuisje (ajoute gothique). On s’arrêtera aussi pour contempler la statue de Thierry Martens, l’imposant Hôtel d’Egmont (1777) et l’actuel hôtel de ville de style néo-classique et sa cour intérieure de style rococo.
 

7.

A gauche de la Maison échevinale, on emprunte la Kattestraat. Sur la gauche, la chapelle du Saint-Esprit (1470) a été transformée en boutique de mode… On atteint l’Esplanade-Plein entourée de quelques immeubles en Jugendstil.
 

8.

Sur cette place, on oblique vers la droite dans la Stationsstraat, bordée de maisons de maîtres, qui conduit jusqu’à la gare construite en 1856 dans le style d’un château médiéval.
 

9.

Devant la gare, on oblique vers la droite dans l’Albert Liénardstraat qui conduit jusqu’au Graanmarkt où une ancienne halle au grain a été transformée en Athénée Royal. Plus loin, la Kapellestraat où l’on remarquera au n°10 l’Hôtel van Langenhove et au n°8 l’ancien couvent des Sœurs Noires.
 

10.

On emprunte sur la gauche la Molenstraat qui passe devant le centre culturel De Werf avant d’atteindre la place et l’église du même nom au bord de la Dendre.
 

11.

On tourne à droite dans la Burchtsraat avant d’obliquer dans la première petite rue à droite qui passe derrière le centre culturel et rejoint le Oude Vismarkt près de laquelle se trouve le musée municipal installé dans les bâtiments conventuels de l’ancien hôpital. De l’église Saint-Martin, construite en 1480 en style gothique brabançon, on emprunte la Ponstraat le long de laquelle on remarquera le n°2 (Erve de Stove – 1477), le n°7-13 (collège St-Joseph), le n°31 (maison néo-gothique de 1875), les n° 51-57 (ancien carmel) et le n° 76 (ancienne cure du béguinage – 1676). On pourra faire un petit détour sur la gauche vers le béguinage transformé en cité sociale mais où l’on remarquera une petite chapelle néo-baroque (1872) et l’église Ste-Catherine de style classique (1787-1797). On traverse le Houtmarkt pour continuer tout droit jusqu’à la Burgemeesterplein.
 

12.

Le parc a été conçu par l’architecte J.Breydel pendant la Première Guerre mondiale afin de soustraire les ouvriers aux réquisitions des Allemands. On pourra se balader autour des étangs ou s’arrêter quelques instants dans la plaine de jeux et à sa buvette avant d’obliquer verts la droite. On passe à l’extrémité d’une grande pièce d’eau rectangulaire décorée de grands vases sculptés et, après avoir franchi une grille, on passe au centre d’une grande plaine avec des terrains de sports.
 

13.

Après avoir traversé la Blanckaertdreef, on pourra pénétrer dans le Osbroeck, site naturel de 70 hectares au centre duquel on pourra escalader le Docusberg (voir le panneau d’information à l’entrée du site)
 

14.

On rejoint la Geraardbergsestraat que l’on emprunte vers la droite jusqu’au rond-point dénommé De Haring. On emprunte la Debethunelaan jusqu’au cimetière, point de départ de la promenade
 

Promenade d'après « Le Guide Ippa des Villes de Belgique » de Julien Van Remoortere (Editions Lannoo).
 

18:45 Écrit par Luckybiker dans Villes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parc, alost, promenade |  Facebook |

08/12/2007

Diaporama: le parc de Wolvendael à Uccle

 

21:35 Écrit par Luckybiker dans Photos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diaporama, parc, wolvendael, uccle |  Facebook |

24/11/2007

Forest: art nouveau et art-déco autour du parc Duden


Agrandir le plan

Au départ de la place St-Denis à Forest, celle promenade d'environ 6,5km nous mène à la découverte du centre du vieux Forest, du parc Duden et des habitations Art Nouveau et Art Déco qui le borde et du nouveau Centre d'Art Contemporain du Wiels.

Forest_4793 - Ancienne abbaye [520x390 pour skynetblogs]

L'abbaye de Forest fut fondée au XIIe siècle pour accueillir les mères, épouses et soeurs de seigneurs partis en croisades. Les bâtiments néo-classiques actuels sont dus à Laurent-Benoît Dewez, premier architecte à la cour de Charles de Lorraine qui posa lui-même la première pierre de l'abbaye. Les bâtiments eurent à souffrir de la Révolution française, l'église abbatiale ayant toalement disparu. Subsistent un pavillon d'entrée, un magnifique portique et deux corps de logis. L'ensemble appartient actuellement à la commune de Forest qui les racheta en 1964.

Forest_4802 - Egl St-Denis [520x390 pour skynetblogs]

L'église Saint-Denis est l'une des plus anciennes de l'agglomération bruxelloise puisqu'elle fut fondée au VIIe siècle, bien avant l'abbaye voisine. Dans son état actuel, l'édifice comporte des parties datant des XIIe, XVe et XVIIIe siècle, une importante restaurantion ayant été réalisée en 1925. Cette église extérieur ("buite kerke") était affectée à la paroisse, l'église intérieure à l'abbaye ("binne kerke") ayant été détruite à la Révolution.

Forest_4809 - Maison communale [520x390 pour skynetblogs]

La Maison communale de Forest fut construite entre 1935 et 1938 sur les plans de Jean-Baptiste Dewin dans le style Art-déco. Dominée par une tour de 50 mètres de haut, la structure du bâtiment est en béton recouvert de brique jaune et de pierre bleue qui egayent la façade. La rigueur géométrique de l'édifice se retrouve à l'intérieur. Le bâtiment est décoré d'oeuvres d'art dues à Victor Rousseau qui évoque l'artisanat local et les vertus familiales. les vitraux sont dus à Georges Balthus et Florent Colpaert.

Forest_5213 - Parc Duden-Ancien chateau [520x390 pour skynetblogs]
Le parc Duden était à l'origine une propriété de l'abbaye de Forest. Acquis par Mosselman en 1829, il fut revendu ensuite à Guillaume Duden, riche négociant en dentelle d'origine allemande qui le légua en 1895 à Léopold II pour le rattacher au parc de Forest voisin créé par le roi en 1875 sur les plans de l'inspecteur-voyer Victor Besme.

Le château Duden fut construit en 1873 dans un style néo-classique. La façade d'entrée est marquée par une marquise vitrée en forme de baldaquin. La façade arrière domine une déclivité et est encadrée de deux avant-corps couronnés de toits en dôme encadrant une terrasse couverte ultérieurement par une serre. le bâtiment est actuellement occupé par l'Institut National de Radio-Electricité et de Cinématographie.

Forest_5217 - Parc Duden Ecuries du chateau [520x390 pour skynetblogs]
Face à l'entrée du château Duden, les anciennes écuries sont construites en brique avec toitures à lucarnes et une tourelle d'escalier coiffée d'un clocheton.

Forest_5221 - Parc Duden-Ancienne conciergerie [520x390 pour skynetblogs]
Plus loin, à l'entrée du parc, l'ancienne conciergerie est un bâtiment en brique de style néo-renaissance flamande de la fin du XIXe siècle.

A l'autre extrémité du parc, derrière l'Union St-Gilloise, se trouve l'ancienne villa Mosselman, premier propriétaire du domaine.

Forest_5093 - Avenue Victor Rousseau 74 [520x390 pour skynetblogs]

Le n°74 de l'avenue Victor-Rousseau est du à l'architecte François Van Meulecom qui l'édifia vers 1935 dans le style Art-déco. En façade, deux pignons jumelés encadrent une loggia. Le traitement chromatique de la façade est très prononcé et est marqué par des bandes horizontales qui parcourent toute la largeur de la maison à hauteur des linteaux de fenêtres.

Forest_5100 - Avenue Victor Rousseau 33 [520x390 pour skynetblogs]

Le n°33 de l'avenue Victor-Rousseau est également dû à François Van Meulecom ainsi que le n°32 qui lui fait face. Ici, la raideur disparaît au profit de lignes arquées. L'esthétique de la façade a été modifiée par la création d'un étage mansardé ainsi que le remplacement des châssis et des vitrages originaux.

Forest_5105 - Avenue Victor Rousseau 32 [520x390 pour skynetblogs]

Le n°32 de l'avenue Victor-Rousseau, construit en 1923 comme le n°33 par François Van Meulecom se caractérise par sa géométrie orthogonale, ses retraits de façade sous une toiture en avancée et un rez-de-chaussée en retrait trapézoïdal qui crée trois travées avec un seuil d'entrée protégé par un auvent et une grille.

Forest_5106 - Eglise St-Augustin [520x390 pour skynetblogs]

Sur la Place de l'Altitude-Cent, l'église Saint-Augustin est due à Léon Guianotte et André Watteyne qui la construisirent vers 1934 dans un style Art-déco inspiré du Bauhaus. Le projet initial, interrompu par la guerre 14-18, devait compléter la création du nouveau quartier résidentiel du promoteur immobilier Alexandre Bertrand.

Etabli sur un plan de croix bizantine à quatre branches égales, l'église en dominée par une tour carrée de 54 mètres de haut dont les fenêtres étaient à l'origine la source principale d'éclairage de l'édifice, les fenêtres inférieures décorées de vitraux n'ayant été perçées qu'en 1944.
 Forest_5109 - Avenue Besme 65-67 [520x390 pour skynetblogs]

L'architecte des n°65-67 de l'avenue Besme, construits en 1932, n'est pas connu. Au centre, les deux entrées jumelées sont surmontées d'un applique triangulaire et d'un jour circulaire. Le bâtiment se caractérise par ses quatre niveaux différents: le rez-de-chaussée orthogonal avec ses garages, un niveau en brique avec des baies arquées, un étage avec un décor à pans de bois et un étage mansardé avec plaquettes de terre cuite.

Forest_5112 - Avenue Besme 103 [520x390 pour skynetblogs]

Le n°103 de l'avenue Besme fut créé en 1903 par l'architecte Alphonse Boelers dans le style Art nouveau. Le soubassement du rez-de-chaussée est en pierres bleues toutes en courbes. La courbure des ornements en pierre qui encadrent la baie et le rayonnement des montants du châssis donnent l'impression d'un arc outrepassé. Les arabesques des ferronneries sont également remarquables. On note aussi la tourelle au-dessus de la porte d'entrée et la travée d'angle du bâtiment.

Forest_5122 - Avenue Besme 107-109 [520x390 pour skynetblogs]

Les n°107-109 de l'avenue Besmes ont été construits en 1932 par Albert Callewaert qui est également l'architecte du stade de l'Union Saint-Gilloise. Le bâtiment est d'un modernisme discret et très équilibré.

Forest_5128 - Square de la Délivrance-Naïades-Alfred Blondel [520x390 pour skynetblogs]

En face, dans le square de la Délivrance, on remarque la fontaine de Naïades due au sculpteur Alfred Blondel.

Forest_5132 - Villa Beau-Site Avenue du Mont Kemmel 5 [520x390 pour skynetblogs]

La Villa Beau-Site, au n° 5 de l'avenue Mont-Kemmel, se caractérise par sa loggia circulaire dans laquelle s'ouvre une porte-fenêtre à arc outrepassé. Le rez-de-chaussée en pierre bleue contraste avec les étages en brique émaillées polychromes. La corniche est interrompue par un fronton orné d'un vase et est soutenue par des consoles décroissantes.

Ce bâtiment construit en 1905, est la première oeuvre de l'architecte Arthur Nelissen qui la réalisa à l'âge de 27 ans. Ce monument de l'Art nouveau est une véritable référence dans l'histoire de l'architecture. Les oeuvres suivantes d'Arthur Nelissen, comme la maison voisine au n°4, furent malheureusement moins remarquables.

Forest_5134 - Villa Beau-Site Avenue du Mont Kemmel 5 [520x390 pour skynetblogs]

Cette maison du n°6 de l'avenue du Mont-Kemmel, construite la même année que sa voisine de droite, se caractérise par son superbe décor de carreaux de céramique à motifs floraux et par l'élan ascensionnel de l'entrée culminée par une lucarne-pignon qui évoque le style gothique. La maison a été conçue par Célestin Helman, propriétaire de la manufacture qui a réalisé le décor en céramique de la façade.

Forest_5142 - Av des Villas Obsessions Michel Hoppe [520x390 pour skynetblogs]

Au centre du rond-point de l'avenue des Villas, la sculpture due à Michel Hoppe révèlent les "Obsessions" de son auteur.

Forest_5143 - Egl Ste-Alène Av des Villas 49 [520x390 pour skynetblogs]

Au n°49 de l'avenue des Villas, sur la commune de Saint-Gilles, l'église Sainte-Alène, terminée en 1951, est de l'architecte Roger Bastin. La façade, austère et monolytique, est découpée par le porche d'entrée couvert d'une sculpture en acier toute symbolique et due à Van Albada.

Forest_5146 - Place de Rochefort [520x390 pour skynetblogs]

Sur la place de Rochefort, on remarque une belle sculpture d'esprit tout à fait classique.

Forest_5147 - Wiels - Expo Yayoi Kusama [520x390 pour skynetblogs]

Au n°354 de l'avenue Van Volxem, l'architecte Adrien Blomme édifia, au début des années 1930, la salle de brassage de l'ancienne brasserie Wielemans-Ceuppens. Le rez-de-chaussée de ce bâtiment était alors la plus grande salle de brassage d'Europe avec huit immenses cuves en cuivre. Les salles supérieures étaient destinées au stockage des matières premières et à la mouture du grain. Fermée en 1988, la brasserie faillit disparaître complètement mais fut sauvée grâce à l'intervention  de la Fonderie, centre d'histoire industrielle de la région bruxelloise. Longtemps abandonné, le bâtiment fut restauré par le bureau Art & Build. Le Wiels, centre d'art contemporain, y ouvrit ses porte au printemps 2007.

Forest_5184 - Av Van Volxel 303 [520x390 pour skynetblogs]

En 1907, Paul Hamesse et ses frères conçurent les plans de cette maison-atelier au 303 de l'avenue Van Volxem. La façade Art nouveau géométrique est surmontée d'un étage mansardé qui provoque une rupture dans l'encorbellement de la corniche.

Forest_5187 - Ferronnerie Alexandre Av Van Volxem 256-262 [520x390 pour skynetblogs]

De 1923 à 1929, Paul Bonduelle réalisa cette habitation et ces bureaux des n°256-262 de l'avenue Van Volxem. Cette commande était destinée à F.Alexandre, propriétaire d'ateliers de ferronnerie. La façade de l'habitation, en brique rose et pierre blanche est perpendiculaire à la rue. Outre ses ferronneries, cette maison Art-déco est également caractérisée par une corniche débordante à caissons.

Forest_5193a - Ferronnerie Alexandre Av Van Volxem 256-262 [520x390 pour skynetblogs]

Le portail qui s'ouvre à gauche de l'habitation donne accès aux ateliers. Il est évidemment caractéristique du style en vogue à l'époque et de l'habileté des ateliers Alexandre.

Forest_5198 - Av Van Volkxem 242 [520x390 pour skynetblogs]

On remarquera un peu plus loin, au n°242 de l'avenue Van Volxem, une habitation avec de belle caryatides en pierre, supportant un balcon en bow-window.

Forest_5204 - Union St-Gilloise Chaussée de Bruxelles 223 [520x390 pour skynetblogs]

L'union Saint-Gilloise s'installa sur le terrioire forestois du parc Duden en 1914. L'architecte Albert Callewaert y construisit en 1926 le bâtiment Art-déco abritant les guichets et les tribunes. Au centre, l'enseigne du club est gravée dans la pierre. Des reliefs du sculpteur Oscar De Clerck représentent différentes disciplines sportives au-dessus de chacune des sept fenêtres.

21/11/2007

Le château-ferme du Karreveld.

IMG_5443_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

Les origines de cette vaste propriété, qui s'étendait jadis sur 16 hectares, remontent au XVIIIe siècle, époque où ses terres étaient particulièrement réputées pour leur qualité propice à la fabrication de la brique. La propriété appartint à des familles bruxelloises et espagnoles.


Agrandir le plan

Une légende locale prétend que le "Karreveld", le "champs de Charles" tiendrait son nom de Charles Quint qui s'arrêta dans la drève du château pour satisfaire un besoin naturel résultant de généreuses libations. Rien n'est plus faux puisque le hameau de "Carnevelt" était connu dès 1253, bien avant l'arrivée de Charles Quint. Le nom du lieu signifierait donc "champs de brique", ce qui semble confirmé par la présence d'une briqueterie voisine jusqu'au début du XXe siècle.

IMG_5447_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

Le portail d'entrée du château-ferme vu de l'intérieur de la cour du château, au début du siècle et dans son état actuel.

IMG_5471_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

Depuis 1780, le château appartenait à la famille du comte de Villegas. Avant la première guerre mondiale le site servit de base aérienne pour des montgolfières. Le domaine abrita ensuite un vélodrome en bois et le château fut reconverti en laiterie-guinguette: le "Café-restaurant du Karreveld - grande laiterie".

IMG_5463_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

La ferme-château, vue de la cour intérieure.

Racheté par la commune de Molenbeek-St-Jean en 1930, le domaine voit ses jardins aménagés en parc public tandis que la ferme-château, qui avait connu au fil des ans des fortunes diverses, fut "reconstruite" à l'ancienne, à l'exception de la façade côté étang.

IMG_5455_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

La façade du côté de l'étang avec son pigeonnier.

La grange et le château furent partiellement rebâtis entre 1952 et 1958 dans le style classique de la ferme-manoir, le chaulage blanc des façades étant enlevé pour mettre en évidence la brique locale. L'aménagement du site fut terminé pour l'exposition universelle de 1958. Actuellement, des activités culturelles et des manifestations de prestige y sont régulièrement organisées.

IMG_5441a_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

Vue générale avec le portail d'entrée.

IMG_5475a_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

Détail de la façade et de l'étang, créé dans les anciennes douves du château.

IMG_5481_Karreveld [520x390 pour skynetblogs]

A l'arrière du bâtiment, un écrin de peupliers sépare les bâtiments d'un petit jardin à la française avec une vasque centrale et entouré de haies d'ifs. Malgré sa petite taille, le parc comporte des essences rares et huit espèces de conifères.

18:00 Écrit par Luckybiker dans Châteaux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bruxelles, molenbeek, karreveld, chateau, parc, ferme |  Facebook |